Vous souhaitez nous contacter?

Nos conseillers à votre écoute au:

Maroc:   +212 5 290 290 90
Tunisie: +216 31 30 58 09
du lundi au vendredi : 9h00 – 18h00

Vous avez un projet?

Faites-nous en part en remplissant ce formulaire

Nous prendrons contact avec vous dans les plus brefs délais.

Notre histoire

Notre histoire

Une rencontre autour d’une vision

L’histoire de Sage commence à l’aube des années 1980, à Newcastle Upon Tyne, une ville du nord-est de l’Angleterre. Graham Wylie, étudiant en informatique, effectue un stage d'été au sein d'une entreprise comptable subventionnée par le gouvernement britannique pour développer un logiciel d'aide à la comptabilité à destination des PME. C’est dans ce cadre qu’il réalise un module de préparation de devis pour David Goldman, un imprimeur local à la recherche d’une solution novatrice lui permettant d’optimiser ses coûts. Les deux hommes s’entendent bien et entrevoient très vite le potentiel de ce genre d’outil. S’associant à Paul Muller, un universitaire travaillant pour la Nasa, ils décident de fonder Sage en 1981.

Un succès immédiat

Les travaux de Graham Wylie débouchent sur un premier logiciel, Sage Accounts. Le produit est d’abord vendu à des imprimeurs de la région, puis, devant le succès rencontré, à d’autres types d’entreprises, dans toutes sortes de secteurs d’activité. En 1984, la société met sur le marché Sage Software, une solution de gestion tournant sur Amstrad PCW. Les ventes s’envolent très rapidement, atteignant 300 exemplaires par jour. Sage décolle, et fait son entrée à la bourse de Londres dès 1989.

L’atout des spécialistes

A l’époque, la plupart des acteurs du marché des logiciels de gestion prônent le modèle de l’application unique pour toutes les entreprises dans le monde. Sage pense, au contraire, qu’il vaut mieux proposer des solutions spécifiques, adaptées aux différents cadres législatifs et réglementaires, pour mieux répondre aux besoins locaux. Plutôt que d’exporter et de tenter d’imposer ses logiciels, Sage préfère s’internationaliser en s’appuyant sur des éditeurs spécialisés et des produits reconnus dans leurs pays. Commence alors une grande période d’extension. En 1991, Sage s’implante aux Etats-Unis en faisant l’acquisition de DacEasy, un spécialiste des logiciels de comptabilité. En 1992, c’est avec l’achat de Ciel que Sage se positionne en France. Achat suivi par l’acquisition de Sybel et Saari en 1995, puis par le lancement de la marque Sage en 1997.

Un groupe international à dimension locale

Cette stratégie se poursuit jusqu’en 2008, avec des rachats en Europe, aux Etats-Unis, en Afrique du Sud, en Inde, en Malaisie et en Chine et tout récemment au Brésil. Complétée par l’acquisition d’éditeurs spécialisés (Adonix, KDP Informatique, COGESTIB, Elit Group, C2G Informatique…), cette politique permet d’aller progressivement au-delà de la comptabilité en profitant de l’expérience dans différents domaines (ressources humaines, gestion de la relation client, automobile, agro-alimentaire, logistique…). Sage devient ainsi un groupe international avec des filiales locales, toujours pour répondre du mieux possible aux spécificités de ses clients dans chaque pays et bâtir un véritable écosystème avec l’aide de partenaires de proximité (revendeurs, intégrateurs, consultants…). Aujourd’hui, Sage diffuse ses logiciels dans plus de 100 pays et compte 23 filiales, chacune développant des solutions pour son marché, tout en partageant ses innovations avec les autres.

Un acteur de référence

La vision et les valeurs de ses fondateurs ont permis à Sage de gagner une place de premier plan dans le monde de l’édition de logiciels. Et sa réussite reste exemplaire. En 2000, Sage franchit le cap symbolique des 2 millions de clients dans le monde et les actions du groupe sont déclarées « actions aux meilleures performances des années 1990 » par la presse financière britannique. En 2002, Sage reçoit le prix de « L’entreprise de l’année » au National Business Awards. Et son aura va au-delà du domaine des affaires ; la même année, Sage finance la construction du Sage Gatehead, un espace dédié à la musique à Newcastle Upon Tyne, devenant ainsi le plus grand mécène pour la culture et les arts au Royaume-Uni. Si les pionniers ne sont plus là (David Goldman a laissé sa place à Paul Walker en1994 et Graham Wylie s’est retiré en 2003), leur esprit volontaire perdure. Et c’est Stephen Kelly, CEO depuis 2014, qui l’entretient pour prolonger l’histoire avec les quelques 12 700 collaborateurs du groupe et plus de 6 millions d'entreprises clientes…